Document du mois

Cours d’accouchement à Soissons en 1760

Lettre du subdélégué Ballainvilliers à l’intendant de Soissons au sujet de l’enseignement de madame du Coudray et de « sa machine », 14 juin 1760 (Arch. dép. Aisne, C 629)

Le document du mois de février 2019.

À l’époque moderne, la naissance est vécue comme un moment dangereux. On accouche souvent chez soi, les hôpitaux étant réservés aux pauvres. C’est un évènement intime, mais également collectif, car les femmes de la famille et les voisines qui ont déjà accouché viennent y assister.

Consulter

La « DICKE BERTHA »

Arrêté de classement parmi les monuments historiques de l’emplacement de la pièce allemande à longue portée, dite « la Bertha » situé sur la propriété de monsieur Schivre à Crépy, 28 avril 1922 (Arch. dép. Aisne, SC 6806)

Le document du mois de janvier 2019.

Dès la fin de l’année 1920, plusieurs lieux marquants de la Grande Guerre retiennent l’attention des autorités nationales. Elles souhaitent les préserver pour la mémoire collective en les classant comme monuments historiques. Ainsi, le 28 avril 1922, un arrêté ministériel traite le cas de la commune de Crépy et plus particulièrement celui d’un terrain appartenant à monsieur Schivre, situé à deux kilomètres au nord de cette localité.

Consulter

La colère de Léon Accambray

Journal officiel des débats de l'Assemblée nationale, 23 juin 1919 (Arch. dép. Aisne 2 K 651)

Le document du mois de décembre 2018.

Léon Accambray est élu député de l’Aisne lors des élections de 1914. Il représente le parti radical. Dès 1914, il rejoint le groupe parlementaire des régions occupées. 

Consulter

Pérégrination des archives de la rue Fernand Christ au Parc Foch

Chariots en cours de déchargement sur le quai du nouveau bâtiment situé au Parc Foch (non-coté, Archives départementales de l’Aisne)

Le document du mois de novembre 2018.

Les documents conservés aux Archives départementales de l’Aisne auront connus de nombreux lieux de conservation.

Après avoir occupés un bâtiment de l’ancienne abbaye Saint-Jean de Laon, un baraquement de fortune aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, un bâtiment rue de Signier, puis un dépôt rue Fernand Christ à la fin des années 1970, avec une annexe rue Gabriel-Péri, les documents d’archives sont actuellement déménagés au Parc Foch, avenue du Maréchal Foch à Laon.

Consulter

Laon libérée… deux fois

Pièce signée par des officiers français lors de la libération de la ville de Laon, 13 octobre 1918 (Arch. com. Laon, E-dépôt 401 4 H 293)

Le document du mois d'octobre 2018.

Le document présenté ce mois-ci est de petit format. C'est pourtant un document d’importance historique pour la Première Guerre mondiale. Il s’agit en effet d’un billet signé par les premiers soldats français pénétrant dans la ville depuis le 1er septembre 1914.

Consulter

Les procès d’animaux au Moyen Âge

proces_animaux.jpg

Sentence de Jean Le Voirier, grand mayeur de l’abbaye de Saint-Martin de Laon, qui condamne un jeune pourceau de la ferme de Clermont à être pendu et étranglé pour avoir dévisagé et fait mourir un enfant au berceau, fils de Jean Lenfant, vacher de la dite ferme, 4 juin 1494 (Arch. dép. Aisne, H 905)

Le document du mois de septembre 2018.

Le lendemain de Pâques 1494, la ferme de Clermont est le théâtre d’un événement dramatique : un jeune enfant au berceau, laissé seul dans sa maison, est mordu au visage et à la gorge par un jeune pourceau qui vagabondait dans les environs.

Consulter