Monographies communales

Bienvenue sur l'interface de consultation des monographies communales numérisées du département de l'Aisne !

 

C’est la Société de géographie de l’Aisne, qui, dans sa séance du 9 juin 1883, adopte le programme des questions à poser aux instituteurs pour la confection de monographies communales. Celles-ci se composent de trois parties : géographie physique, géographie historique et géographie économique.

 

Par ailleurs, une circulaire du 30 janvier 1884 de l’inspecteur d’Académie demande aux instituteurs une copie textuelle, sans changement d’orthographe ni de ponctuation, des délibérations du conseil municipal les plus intéressantes concernant les traitements et obligations des instituteurs avant 1833.

 

Ces derniers doivent expédier les monographies à l’Inspection académique avant le 1er février 1884. Les meilleures d’entre elles sont publiées dans le Bulletin de la Société de géographie de l’Aisne.

 

En 1888, les instituteurs sont de nouveau sollicités. Certaines monographies figurent à l’exposition scolaire qui se tient à Laon en 1888 et surtout au Champ-de-Mars, à Paris, lors de l’exposition universelle de 1889. Par sa lettre du 18 novembre 1889, le ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts demande à ce que l’ensemble des monographies soit réuni et conservé dans la bibliothèque centrale de l’enseignement primaire au Musée pédagogique. C’est une des raisons qui peuvent expliquer le caractère lacunaire du fonds.

 

En effet, les Archives départementales de l’Aisne ne conservent que 487 monographies pour 374 communes, certaines d’entre elles faisant l’objet de deux monographies, sur plus de 800 communes existantes à l’époque.

 

Malgré tout, ces monographies représentent souvent, pour les petites communes, l’une des rares sources conservées aux Archives départementales de l'Aisne. Car, avec les destructions liées aux deux guerres mondiales, l’existence de ce fonds constitue pour le chercheur passionné d’histoire locale, une source d’informations dont l’intérêt est indiscutable.

 

La première partie, relative à la géographie physique, apporte des informations relatives entre autres, à la toponymie, la géologie, la démographie, l’environnement, la constitution physique des habitants. La seconde partie, consacrée à la géographie historique, apporte quant à elle des informations relatives entre autres, à l’archéologie, l’architecture, les évènements remarquables, les légendes, l’instruction. Enfin, la troisième et dernière partie, portant sur la géographie économique, est consacrée à l’agriculture, la condition ouvrière, la chasse et la pêche, aux animaux.