Fermer le menu

Registres matricules

Fermer le formulaire de recherche
Bureaux
Nature

Communicabilité des registres matricules militaires

Par dérogation au 2e paragraphe de l'article L. 213-2 du Code du patrimoine, l'arrêté du 20 décembre 2012 des ministères de la Culture et de la Communication et de la Défense, institue une dérogation générale pour la consultation des registres matricules du recrutement militaire de la Première Guerre mondiale. Ainsi, les registres matricules sont librement communicables jusqu'à la classe 1921 incluse.

Si vous souhaitez consulter des registres matricules plus récents, vous pouvez effectuer une demande de dérogation

En savoir plus

Téléchargez les modes d'emploi de l'espace personnel, de l'indexation collaborative et de la visionneuse, ainsi que la liste des anciennes communes du département.

Actualités

Conférence : "l'exposition du progrès social : pour en finir avec la reconstruction ?" : 

Venez assister à cette conférence qui aura lieu le vendredi 7 juin de 18h à 19h30.

En savoir plus

Visite des Archives départementales de l'Aisne :

Venez visiter le bâtiment des Archives et l'exposition le samedi 8 juin de 14 h à 18 h.

En savoir plus

Conférence : "cents ans de commémoration de la Première Guerre mondiale dans l'Aisne" : 

Venez assister à cette conférence qui aura lieu le vendredi 28 juin de 18h à 19h30.

En savoir plus

L'ensemble des fiches matricules de 1867 à 1921 est accessible par le formulaire de recherche ci-contre.

 La recherche se fait en complètant tout ou partie du formulaire. Un seul champ complété suffit à lancer une recherche. 

 À partir de 1922, les registres matricules ne sont pas librement communicables et ne sont donc pas consultables en ligne.

Si vous souhaitez les consulter, il convient de formuler une demande de dérogation auprès des Archives départementales de l’Aisne (fiche téléchargeable ci-dessous) et de prouver sa filiation afin de pouvoir consulter la totalité des informations contenues dans la fiche signalétique. Dans le cas contraire, les informations relatives à la filiation ou celles à caractère judiciaire ou médical sont occultées lors de la communication.