Les archives privées

Les archives privées offrent un autre regard sur l'histoire ; les Archives départementales peuvent les accueillir.

image_8_7.jpg

Présentation générale

Quelle que soit leur origine, les archives privées participent de plein droit à la constitution du patrimoine commun départemental. Ce sont des sources essentielles pour la recherche.


Les archives privées sont, par opposition aux archives publiques, les archives produites par des personnes physiques ou morales de droit privé. Du journal intime aux albums photographiques, des comptes rendus d'assemblées générales aux collections de cartes postales, tous ces documents témoignent d'une époque ou d'un événement et permettent d'étudier l'histoire du département sous un angle différent. On peut distinguer plusieurs types d'archives privées :

  • les archives personnelles et familiales. Chacun d'entre nous peut produire des archives personnelles : de la correspondance, un journal intime, ou un album photographique. Les activités spécifiques peuvent donner naissance à des fonds extrêmement intéressants : c'est le cas par exemple des archives d'érudits ou des archives des correspondants départementaux du Comité de la Seconde Guerre mondiale. Certains de ces documents peuvent avoir une véritable dimension historique comme les archives nées de la gestion d'une seigneurie sous l'Ancien Régime, la correspondance et les albums photo des poilus de la Première Guerre mondiale ou encore les documents conservés par d'anciens résistants...
  • les archives issues du monde du travail. Les archives des entreprises, des commerces, des établissements bancaires, témoignent de l'activité économique et sociale du département. Elles permettent également d'étudier l'évolution des techniques ou de retracer des carrières...
  • les archives des associations. Les archives des associations, des syndicats et des partis politiques contribuent également à mettre en lumière des pans entiers de la société axonaise, tout en permettant de découvrir certaines spécificités ou certains actions mise en œuvre dans le département de l'Aisne.

Tous ces documents alimentent la série J (dite des documents entrés « par voie extraordinaire », c'est-à-dire autre qu'administrative) des Archives départementales ou la série Fi consacrée aux documents iconographiques.