Pour compléter votre recherche

Vous avez identifié vos aïeux, mais vous souhaitez aller plus loin. De nombreuses sources d'archives peuvent vous permettre de comprendre la vie quotidienne de vos ancêtres.

 

image_13.jpg

Les archives notariales

Conservées en série E, les archives des études notariales sont une source à ne pas négliger. Minutes et répertoires des notaires sont classés par étude et dans l'ordre chronologique des actes ; le tout constitue aux Archives de l'Aisne un volume de près de 3,5 kilomètres linéaires couvrant la période 1523-1962.


image_15.jpg - <p class="description">Acte d'adjudication de terres sur le terroir de la Mouillée, 1704.
</p>

Acte d'adjudication de terres sur le terroir de la Mouillée, 1704.

Pour compléter votre généalogie vous pouvez utilement consulter :

  • les contrats de mariage,
  • les testaments,
  • les inventaires après décès,
  • les partages et renonciations à succession,
  • les actes de ventes de biens...

Les instruments de recherche mis à disposition du public sont présentés dans l'ordre alphabétique des communes (lieu d'exercice du notaire qui a effectué le versement aux Archives départementales).

Le département de l'Aisne ayant été durement éprouvé par les deux conflits mondiaux, les archives notariales peuvent être lacunaires : il n'existe par exemple qu'un seul fonds de notaire pour l'arrondissement de Saint-Quentin (336 E, étude de maître Bonneterre).

 

Attention : au sein du fonds d'une étude, vous pouvez retrouver les archives d'études disparues ou rachetées dans la périphérie de l'étude principale.

Communicabilité : Conformément aux dispositions de la loi n° 2008-696 sur les Archives en date du 15 juillet 2008, les minutes et répertoires de notaire sont librement communicables 75 ans à compter de leur date ou 25 ans après le décès de la personne concernée si le délai est plus favorable.