L'Aisne au centre du royaume

imagecac0uwww.jpg - <p class="description">Carte de l'Aisne en 1790.</p>

Carte de l'Aisne en 1790.

Le département de l'Aisne tire son nom du cours d'eau qui le traverse de part en part.


imagecacv19mw.jpg - <p class="description">Charte de Bart de Jur, seigneur de Soupir. H826</p>

Charte de Bart de Jur, seigneur de Soupir. H826

La première mention originale de la rivière est datée de 1135 : le terme Axona apparaît alors sur la charte d'une donation faite à l'abbaye de Prémontré.


imagecaf2ofkn.jpg - <p class="description">Colliers mérovingiens trouvés à Nanteuil-Notre-Dame. Folios 74-75</p>

Colliers mérovingiens trouvés à Nanteuil-Notre-Dame. Folios 74-75

Ce territoire, qui occupe une place prépondérante dans la genèse de la France, compte deux anciennes capitales : la première, mérovingienne, est installée par Clovis à Soissons en 486 ; la seconde est carolingienne : les derniers rois carolingiens installent leur palais à Laon.


imagecaot19jg.jpg - <p class="description">Charte de Charles-le-Chauve. H 520</p>

Charte de Charles-le-Chauve. H 520

C'est de cette période carolingienne que date le plus ancien document conservé aux Archives départementales de l'Aisne, une charte de donation de Charles le Chauve à l'abbaye de Chézy-sur-Marne rédigée en 855