Missions des archives

Aux termes de l'article L. 211-2 du Code du patrimoine « La conservation des archives est organisée dans l'intérêt public tant pour les besoins de la gestion et de la justification des droits des personnes physiques ou morales, publiques ou privées, que pour la documentation historique de la recherche »

image_25.jpg

Classer et inventorier les archives

imagecaikbilz.jpg - <p class="description">Répertoire numérique détaillé.</p>

Répertoire numérique détaillé.

Le classement est l'opération intellectuelle de mise en ordre du fonds en fonction de l'activité du producteur des archives. Cette opération peut être plus ou moins longue et fastidieuse en fonction du type de documents à classer, de l'état du fonds à son arrivée et du travail réalisé ou non en amont par le personnel des services versants. 

L'archiviste analyse les documents, c'est à dire qu'il donne un résumé exact et concis du contenu d'un dossier. 

Ce travail scientifique est régi par des normes internationales. La norme ISAD/G permet de structurer les informations de description des dossiers. La norme ISAAR-CPF permet quand à elle de décrire très précisément le producteur des archives et le contexte de la production. 
Une fois les dossiers analysés, ceux-ci sont regroupés autour d'un plan de classement réalisé par l'archiviste donnant des points d'accès faciles aux informations. 
Les dossiers sont ensuite cotés (la cote étant une référence alphanumérique ou numérique qui permet d'identifier les documents). 
Chaque classement donne lieu à la rédaction d'un instrument de recherche (liste raisonnée des documents ou dossiers) destiné à faciliter la recherche dans les fonds. L'instrument de recherche peut avoir plusieurs formes : bordereau de versement des archives contemporaines, répertoires numériques détaillés, répertoires méthodiques...

A consulter : Recherches