100 ans de photographies

Histoire illustrée

Imprimer
3270_frad002_100_18_fi_chauny_15_1.jpg

C'est au début des années 1850 que la photographie d'évènement se développe : en 1851 la mission héliographique est chargée de photographier, puis d'archiver, une partie du patrimoine architectural français. Chacun des photographes se voit attribuer une région particulière et des monuments bien précis. En 1884, George Eastman met au point les surfaces sensibles souples et le film en celluloïd, permettant de stocker plusieurs images dans le magasin de l'appareil photographique.

La diminution de la taille des appareils facilite la pratique de la prise de vues en (presque) tous lieux et toutes circonstances, ouvrant la voie à la photographie de voyage et de reportage. Le procédé de la miniaturisation de l'appareil permet de faire des clichés avec différent type de prise de vue. L'image devient témoignage, elle fait preuve. Le premier conflit de l'ère industrielle utilise abondamment la photographie : au cours de la Première Guerre mondiale, celle-ci devient un outil de propagande utilisé par tous les belligérants.

3277_frad002_100_39_fi_10_1.jpg

Histoire illustrée

4 documents





 

Conseil général de l'Aisne - Archives départementales de l'Aisne - 28, rue Fernand-Christ - 02013 LAON cedex